Après son excellent 2e rang obtenu à la mi-juillet sur la Traversée, Marcel Theux misait sur la mythique course Sierre-Zinal.

Malheureusement, dans la région de l’Hôtel du Weisshorn, avec des jambes lourdes, Marcel a décidé de finir en roue libre. Durant sa préparation pour l’OCC, il s’est blessé. Il a dû mettre prématurément un terme à sa saison de trail.

Marcel, quel bilan tires-tu de ta saison de trail ?
Mes sentiments sont mitigés. L’objectif principal a été atteint avec une performance intéressante au Trail de Verbier-St-Bernard avec ma belle 2e place derrière le meilleur trailer de la planète, François D’Haene.
La suite de la saison s’est cependant compliquée avec une contre-performance à Sierre Zinal, course sur laquelle j’avais de grandes attentes. Ensuite, malheureusement, une blessure est venue stopper net ma saison de trail, un peu plus tôt que prévu.
J’ai tenté quelque chose sur Sierre-Zinal qui n’a pas fonctionné du tout. Parfois, ça ne va pas comme on veut. Je n’ai aucun regret puisque j’ai tout mis en œuvre pour réussir. Malheureusement, le corps n’a pas suivi.
Quelques jours après Sierre-Zinal, je me blesse. C’est la poisse. Ca fait partie du jeu. Il faut savoir prendre ça positivement et accepter que cela arrive.

As-tu des regrets par rapport à ton absence sur l’OCC en raison de ta blessure ?
Oui, clairement. Le profil de cette course est idéal pour moi. Le plateau de bons coureurs était très dense. J’aurais bien aimé me mêler à ces athlètes. Le jour J, lorsque j’ai vu la pluie battante, j’ai eu encore plus de regrets car j’apprécie beaucoup ce genre de conditions. Voilà, c’est comme ça. Il faut accepter la blessure et garder en tête que la roue finit toujours par tourner.

Aujourd’hui, as-tu repris ton entraînement ?
Je vais reprendre cette semaine progressivement. Ma cheville va mieux mais je vais volontairement encore éviter la course à pied pendant deux semaines. Je veux me remettre à 100%. Je ressens encore quelques sensations anormales en torsions. Je ne vais prendre aucun risque inutile alors que la saison de ski-alpinisme approche.
J’ai profité de cet arrêt sur blessure pour m’accorder une grosse pause d’un mois pour guérir et pour recharger les batteries avant de remettre les skis pour une saison qui s’annonce bien intense et longue.

Où te situes-tu par rapport à ta préparation hivernale ?
Il s’agit de remettre les skis fin octobre en pleine condition. Je vais reprendre progressivement mon entrainement. Il sera axé sur le gainage et du fitness durant tout le mois d’octobre afin de préparer mon corps musculairement pour le ski. Il est important de débuter une saison parfaitement gainé et prêt à supporter les charges qui suivront. Les heures viendront ensuite, une fois la neige arrivée en novembre.